Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parfois, elle s'inquiète...

Le dimanche qui a précédé de deux jours la naissance de Céleste, suite à un moment d'échange et de câlineries avec ma grande, j'ai écrit ces mots.

Au cours d'une journée marquée par un ventre dur et une gêne constante dans tout le corps, alors que je ne quittais pas le doux repère qu'est mon lit, ma grande Poulette est venue, à plusieurs reprises, coller contre moi ses longues jambes et ses longs bras de sauterelle grandissante et me faire part de ses doutes, des ses craintes, de son trouble face à l'arrivée imminente de bébé.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A la joie immense de devenir grande soeur se mêle un sentiment plus diffus d'inquiétude: celle de ne plus être la Seule.

Dernièrement, quelqu'un lui a demandé si elle était prête à "partager sa maman". Sa réponse a fusé, spontanée, "non!" Aucune méchanceté, juste l'expression de sa pensée. Puis, elle a relevé la tête en souriant "enfin, avec ma petite soeur, oui, hein..."

Il faut admettre que presque 7 ans d'usage exclusif d'une maman, ça marque. Sept longues années de câlins, de refuge dans des bras réservés à son emploi unique, ça crée des habitudes, une sensation d'acquis, de propriété absolue.

Alors, malgré l'envie dévorante d'accueillir une petite soeur, malgré l'amour qui lui a envahi le coeur dès l'annonce du repiquage réussi de la graine, parfois, elle s'inquiète...

L'appréhension lui noue l'estomac, une pointe de jalousie lui embrouille les idées, elle me lance un regard soucieux et vient chercher le réconfort tout contre moi. 

Moi, j'en profite. Je fourre mon nez dans le cou doux, le long des joues veloutées, je renifle, je bisoute au maximum parce que bien que ces étreintes me soient destinées, leur destination première change vite. Au contact de bidou rebondi, la moue s'éclaire, les petites mains glissent et se posent aux endroits où cognent généralement les petits pieds et un "ma petite soeur que j'aime" s'échappe des lèvres entrouvertes en un joli sourire.

Le débat n'est pas clos et ces moments de crainte risquent de s'intensifier quand bébé sera là, mais je ferai tout, nous ferons tout, pour la rassurer et lui répéter que l'arrivée d'une petite soeur ne divise pas le coeur de maman en deux, mais, bien au contraire, lui fait prendre deux fois plus de volume!

 

"Maman, c'est drôle, mes gants sont trop grands..." Voilà qui change du pantalon trop étroit, de la robe trop courte, du t-shirt trop serré...
"Maman, c'est drôle, mes gants sont trop grands..." Voilà qui change du pantalon trop étroit, de la robe trop courte, du t-shirt trop serré...

"Maman, c'est drôle, mes gants sont trop grands..." Voilà qui change du pantalon trop étroit, de la robe trop courte, du t-shirt trop serré...

Des restes d'Halloween...
Des restes d'Halloween...
Des restes d'Halloween...
Des restes d'Halloween...
Des restes d'Halloween...
Des restes d'Halloween...

Des restes d'Halloween...

Parfois, elle s'inquiète...
Parfois, elle s'inquiète...
Parfois, elle s'inquiète...
Parfois, elle s'inquiète...

Un moment volé, rien que pour nous deux, au grand air, sous les rayons francs d'un clair soleil d'automne... Galinette porte un joli pull en maille fantaisie, ainsi qu'un coordonné gants, snood et bonnet aux pompons amovibles, de la sélection Anti Froid de Tape-à-l'Oeil reçu dans le cadre de notre partenariat.

Notez également que les Original Days sont toujours en cours sur le site jusqu'au 15 novembre: jusqu'à -50% sur des centaines d'articles! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article