Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trésors du grenier

Voilà un bout de temps que Queen Mum avait pour projet de vider son grenier. La météo  estivale de ces vacances de 1/ Pâques 2/ Printemps (biffer la mention inutile selon vos convictions) constituait le contexte idéal pour cette entreprise de longue haleine. Deux jours durant, nous avons retroussé nos manches et plongé nos mains au milieu de toiles d'araignées vieilles de 19 ans. En effet, les étiquettes apposées sur les boîtes et sacs entassés pêle-mêle dans le grenier indiquaient "ok - 1995". C'est le dos en compote, mais heureuse que j'ai déterré mes trésors d'enfance. Que de souvenirs à partager avec ma Poule! Une Poule qui sautait comme une puce de boîte en boîte en poussant des cris propres à effrayer leurs rares locataires à huit pattes encore vivants. Tout bénef pour moi qui ai ces vicieuses bestioles en horreur. Le lendemain du premier jour d'excavation, à peine éveillée, Poule s'est exclamée: "je veux encore ouvrir des coffres et trouver des jouets!" Elle n'a cessé de tourner autour de mon beau-papa en hurlant "des caisses! des caisses!" que lorsque celui-ci s'est enfin hissé sur l'échelle menant à l'antre qui nous réservait encore de belles surprises...

Ma machine à café Berchet, fin des années 70. Je l'avais complètement oubliée...

Ma machine à café Berchet, fin des années 70. Je l'avais complètement oubliée...

Mon manteau Natalys et mon premier plumier, pile poil dans la tendance seventies. Une fois (re)lavé et débarrassé de ses bouloches, le manteau servira à la Poule. A noter: la marque existe toujours!

Mon manteau Natalys et mon premier plumier, pile poil dans la tendance seventies. Une fois (re)lavé et débarrassé de ses bouloches, le manteau servira à la Poule. A noter: la marque existe toujours!

Les trésors du grenier

1 - le vitrail Sarah Kay qui pendait à la fenêtre de ma chambre et qui finira vraisemblablement dans la future chambre de la Poule.

2 - mon (gros) bébé et son berceau et un tonneau Rox&Rouky (1981) rempli de marionnettes aux robes déchirées. Inutile de préciser qu'on compte sur moi pour leur en coudre des nouvelles. Quelle pression...

3 - aaaaah! Un de mes rares souvenirs d'adolescence, mais pas des moindres! Ma collection de photos, articles et posters de Bros... Oui, j'aimais les blonds imberbes aux yeux bleus, au look douteux et à la voix de minet à l'époque. Aujourd'hui, j'aime les Flamands bruns aux yeux kakis. Ce doit être dû à la maturité... Mon Flamand à moi est d'ailleurs ravi que j'aie ramené cette farde à la maison. Bros, c'est VRAIMENT son créneau musical. Allez, Flaminou, rends-moi ma farde!! Afin d'éviter de la pervertir, je vais soustraire cette farde aux yeux de Thaïs.

Mon mobil-home Flower Power Barbie! Dans la même veine, j'ai déterré la Ferrari Barbie et deux boîtes de meubles années 70 et 80 qui nous rejoindront le jour où on aura de la place!!

Mon mobil-home Flower Power Barbie! Dans la même veine, j'ai déterré la Ferrari Barbie et deux boîtes de meubles années 70 et 80 qui nous rejoindront le jour où on aura de la place!!

Les trésors du grenier

1 - au matin du second jour, un petit-déjeuner au thème pascal est de rigueur avant d'entamer des fouilles qui promettent d'être épuisantes...

2 - une pile de jolies robes dont la plupart, datant de la fin des années 70, vont pouvoir être portées par ma Poule cet été. J'ai hâte! Malheureusement, le smock de la première n'a pas résisté au lavage, je vais donc en faire une jolie jupe.

3 - mes premières bottines de marche... j'avais un an et je chaussais du 20! A garder précieusement.

4 - dans ce genre d'exercice qu'est le vide-grenier, on met aussi à jour des horreurs... qui finiront sur un étal de brocante.

Les trésors du grenier
Les trésors du grenier
Les trésors du grenier

1 - je n'ai pas résisté à l'envie d'enfiler la robe de mariée de ma môman. Une merveille en dentelle anglaise qui date de 73. Si je m'étais mariée un jour, j'aurais aimé que ce fut dans une robe toute simple de ce genre. Mais sans doute dans un ton qui aurait moins mis en valeur ma carnation d'outre-tombe.

2, 3 & 4 - à peine sortie de sa boîte, cette robe m'a fait de l'oeil. Et pas de façon très subtile. Genre "salut, vous habitez chez vos parents? Vous faites quoi demain?" Sûrement le style en vogue à la fin des années 60 dont elle est issue. Vous me connaissez, je suis de nature faible... je l'ai donc invitée à prendre un bain d'abord, puis à passer le dimanche de Pâques en ma compagnie. Elle m'a littéralement collé à la peau tout l'après-midi. C'était comme si elle et moi étions faites pour nous rencontrer. En fin de journée, les adieux furent déchirants, car, oui, je l'ai rendue à sa propriétaire, ma môman. Ce petit essayage en forme de saut dans le temps, en plus d'adoucir un sentiment de nostalgie latente, a aussi exercé un pouvoir que je qualifierais d'acceptation. Le fait de rentrer sans peine dans - et de pouvoir fermer! - une robe que ma maman portait quand elle affichait 19 printemps de moins que moi au compteur, en tenant également compte du fait que je mesure un bon 10cm de plus qu'elle, m'a permis de réaliser une chose toute bête, mais qui revêt une importance énorme quand l'estime qu'on se porte végète au ras des pâquerettes. Cette chose toute bête est que je dois arrêter de focaliser toute mon attention sur mes défauts physiques. Je ne suis certes pas parfaite, mais qui l'est? Dans l'ensemble, je n'ai pas à me plaindre. Je devrais peut-être tenter la méthode Couet... "bonjour Alix, tu es magnifique, ce matin et tu le seras dix fois plus ce soir." Mouais... Je vais commencer par arrêter de me passer au crible et de me couvrir de critiques. Pour le reste, on verra plus tard.

Il y a plein de choses que je n'ai pas photographiées... mes poupées en chiffon, mes playmobils, ma correspondance couvrant une décennie de 1984 à 1994, la valise qu'utilisait maman enfant remplie de mes vêtements de bébé dont va hériter ma poupée, sa poussette MacLaren et son matelas à langer aux grosses fleurs orange vif, les robes de soirée seventies mises de côté pour moi par môman, mes bibelots etc. Vous aurez néanmoins sûrement l'occasion de les apercevoir dans de prochains billets.

 

Et maintenant, back to the present time car... je dois coudre. Ben oui...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

Loriane 01/06/2014 22:12

Tout était si bien conservé! très belle la robe de mariée de ta maman, en toute simplicité. Bisous

Marjo JoJo 24/04/2014 13:04

Génial tout ça! Moi aussi j'espère un jour pouvoir me replonger dans tout cela et récupérer la ferrari Barbie!!!