Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rituel des matins à deux

Lectures 04

 

Les jours où ma Loupette - Poule, Poulette, Loupette, l'évolution est perpétuelle - ne va pas à la crèche commencent invariablement de la même façon: dans le grand lit de papa et maman. Que je me réveille les narines chatouillées par ses douces boucles blondes ou que j'aille moi-même la cueillir dans son petit lit à l'appel de "mama, kom, Thaïch is wakker!", le rituel qui suit reste inchangé. On extrait la Poule de son sac de couchage, puis elle prend place sur l'oreiller paternel et, allongée tout contre moi, scrute le plafond en silence pendant quelques minutes. Son examen terminé, elle réclame à son Flaminou de papa, si celui-ci est encore présent, son biberon et un "déca pour mama." Sinon, je suis de corvée ravitaillement. On déguste en silence, paisiblement, chacune son breuvage en échangeant ici et là un regard complice ou un tendre câlin. Une fois bibi et tasse vides, on étale les livres sur le lit et commence la séance de lecture qui peut durer 3/4 d'heure, jusqu'à que la Poule décide qu'il est temps pour elle de vaquer à d'autres occupations.

 

Lectures 03

 

Le mois dernier, nos livres de prédilection étaient:

 

  • La Nuit de Noël de Martine. Un grand classique, indémodable, se transmet de génération en génération et plaît aux petits comme aux grands. Je reste, depuis mon plus jeune âge, totalement envoûtée par l'univers magique et la poésie des illustrations. L'atmosphère un peu irréelle qui s'en dégage éveille chez moi une sorte de nostalgie d'une époque révolue que je n'ai pourtant pas connue. En même temps, me reviennent en mémoire des souvenirs de ma propre enfance, particulièrement des longs après-midis occupés à jouer dans le jardin de ma grand-mère. Les illustrations sont tellement riches en détails qu'elles permettent une nouvelle interprétation à chaque relecture. Comme Poupoule adore qu'on titille son imagination, je vous laisse imaginer le nombre de fois qu'on recommence la lecture en l'espace de 3/4 d'heure... Ce tome lui a été offert et j'ai dans l'intention d'agrandir sa collection...et la mienne!
  • Scarlett, si possible de Katherine Pancol. Grosse déception. J'ai adoré sa trilogie dont le premier roman s'intitulait Les yeux jaunes des crocodiles et j'attendais donc énormément de cette nouvelle lecture. Trop, peut-être. Bien entendu, on passe toujours de bons moments en compagnie de ses personnages hauts en couleurs à qui arrivent toutes sortes de mésaventures, mais là, pour le coup, je n'ai pas accroché. Tous m'ont semblés beaucoup trop caricaturaux et donc imperméables à toute identification de la part du lecteur. Or, c'est ce que j'aime quand je lis un roman, cette aisance à me glisser dans la peau d'un des protagonistes, pas forcément le principal, et vivre ses émotions de l'intérieur, par procuration. Dans cette histoire, leurs émotions, leurs travers, leurs manies sont poussés à l'extrême et dénués de la subtilité essentielle pour générer chez moi de l'empathie. De même, les situations inextricables et les bouleversements incessants auxquels les héros font face m'ont parus à la fois trop gros et trop téléphonés pour que je leur emboîte le pas. Enfin, la façon qu'a l'auteur de présenter certaines choses communément reconnues peu ragoutantes comme hautement désirables m'a gênée. J'assimile ce processus à de la pédanterie. Exemple: "Quand, soudain, elle avait vu les pieds de Louis. Bruns, poilus, avec des ongles trop longs, presque crochus (...) Elle avait eu une envie irrésistible de ces pieds, envie de les caresser, de les embrasser, de les lécher. (...) le pied de Louis était allé se poser sur celui de Juliette, l'avait tripoté, griffé, une vraie copulation, les orteils se rentrant les uns dans les autres, se prenant, se reprenant, se recroquevillant..." (p.392) Personnellement, bien que je n'en nie pas l'originalité, ce passage me répugne plus qu'il m'émoustille, mais, dans les milieux littéraires branchés, apparemment, la sauce prend. Dommage.
  • Cérémonies barbares d'Elizabeth George, car ma sélection de bouquins n'est jamais complète sans un bon polar. J'ai lu celui-ci il y a à peu près 15 ans et j'ai éprouvé le même plaisir qu'initialement lors de sa relecture. Il faut dire que je suis une grande fan de la plume d'Elizabeth George et une non moins grande fan de l'inspecteur Thomas Linley que je place à égalité avec Mister Darcy sur l'échelle de la désirabilité. Le charme du flegme british a encore frappé... Je m'en veux juste d'avoir la flemme de le lire en anglais.
  • Je dis (enfin) oui à mon projet de vie! de Christophe Labarde. J'ai achevé la première partie Pourquoi se dire oui, qui, dans l'ensemble, m'a semblée pleine de vérités, évidentes mais occultées sans relâche par notre inconscient, et de bon sens, mais je peine à entamer la seconde Comment définir votre projet de vie. Accro aux habitudes qui pourtant ne me rendent pas heureuse? On dirait... Je vous en dirai plus le jour où j'accueille le changement autrement qu'en le maudissant.
  • Tous les cacas de Sanders et Bisinski. Mon amie l'a offert à ma fille en me gratifiant d'un "quand je l'ai vu, j'ai tout de suite pensé à toi!" Que dire... Rien, je préfère me taire. Bref, un petit livre qui répertorie toutes sortes de cacas, aux illustrations primitives bien pensées, ça force le respect. Il peut se révéler très utile quand arrive la période d'apprentissage de la propreté et l'inévitable flot de questions, voire la peur, que suscitent caca, sa venue, son aspect, son départ sans retour pour de nouvelles contrées...
  • Calme et attentif comme une grenouille d'Eline Snel. Un petit livre que m'a soufflé à l'oreille la dame chez qui je participe à des ateliers d'écriture. La suite logique du cycle de 8 semaines en Mindfulness que j'ai suivi l'an dernier, mais cette fois appliqué aux enfants. C'est censé convenir aux bambins à partir de 5 ans, mais la Poule est déjà très intéressée par la petite grenouille qui se balade au fil des pages. Vu son enthousiasme, je lui ai touché un mot sur la respiration ventrale qui aide à se calmer quand les événements s'enchaînent à toute vitesse et que la tempête intérieure gronde. Dans ces moments, elle place sa petite main sur son ventre "comme la grenouille" et respire doucement en le gonflant. Elle est également très impressionnée par l'illustration qui représente une petite fille et la grenouille d'humeur sombre en parallèle à la représentation de ces mêmes personnages souriants, sur qui brille à nouveau le soleil grâce à une méditation de quelques minutes. Je vous en dirai plus dans un billet tout spécialement consacré à ce livre et à sa méthode que je trouve géniale.


Lectures 01

Une séance de lecture commence toujours par un passage appliqué de baume sur les lèvres. C'est qu'en lisant, on papote beaucoup, faut graisser l'outillage.

Lectures 02

Marque-pages ramenés de Canterbury lors d'un voyage scolaire.

Lectures 06

Lectures 05

 

C'en est fini pour la sélection du mois. Je vous promets d'un jour consacrer un billet aux livres de chevet du Flaminou. Enfin, si vous aimez la finance, l'économie, l'histoire des religions et autres courants de pensée... Poule et moi partageons d'autres goûts: cacas, grenouilles, orteils poilus, des choses simples, quoi...

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

Musa 13/06/2013 21:02


Ah, Ljubi, tu m'as remonté le moral! En te lisant, je suis un peu une fille à qui on lit des histoires dans le lit au petit matin... (oui, ça fait beaucoup de lit...)

Ljubi 14/06/2013 14:35



ça donne envie, hein, les matins tout doux, tout câlins, tout littéraires...? Tu veux te joindre à nous? ;-)



Flaminou 13/06/2013 17:29


Helaba, moi aussi j'aime bien les cacas, grenouilles, orteils poilus (j'en ai) et des choses simples...


 

Ljubi 14/06/2013 14:32



Poilus, certes, mais pas crochus, ouf!


(mon amour, tu vas faire fuir nos lecteurs)



bedou 13/06/2013 13:21


J'aime l'atmosphère intimiste de ces photos!


On a envie de la bisouiller cette poule-tte. Concernant les livres, j'adorrrre celui sur le caca!!!! Il faut que je me le procure...Ouais, je suis une maman primaire ;-)

Ljubi 14/06/2013 14:32



Mais faut être en accord avec ses besoins primaires, c'est essentiel! Et puis, en le lisant, tu vas te marrer autant que (plus-vraiment-) bébé-bedou.