Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon grand sud belge

DSC03704

 

J’eus pu être originaire du pays où chantent les sources d’eau à la pureté cristalline, où s’étendent à perte de vue les forêts de sapin où il fait bon respirer un air vif et sain… Mon Grand Sud Belge à moi a plutôt le profil d’un territoire abandonné des dieux. Ses montagnes sont le fait de l’homme et sous leur végétation clairsemée, on ne trouve que poussière noire et amoncellements de sous-produits d’exploitations minières. Celles-ci ont depuis bien longtemps fermé leurs portes, jetant sur le pavé et vouant à la famine de pauvres gens dont elles étaient l’unique perspective d’avenir. Ruines de bâtiments industriels, autrefois majestueux, tombés dans l’oubli et l’indifférence et corons ayant un jour grouillé de vie se partagent les quelques espaces qu’on a bien voulu leur laisser après la destruction des vestiges devenus inutiles et l’urbanisation massive et sauvage dont la région a été victime.

 

                 DSC03702 DSC03719

 

(Ne partez pas, ça devient plus comique en-dessous !!)

 

Dans cette contrée hostile et inhospitalière, les autochtones s’expriment dans un dialecte qui, s’il n’est pas intelligible de tous, a au moins le mérite d’être remarquable. Il n’est pas rare, au cours d’une randonnée, que l’oreille du promeneur perçoive de sonores "Mîn ouais, m’biau, tu m’l’inwânes, minga !", "L’est co kèyu suss’gueûle, l’aut’sot ? Cé bié fé !" ou autres "Leï mè fé, biesse que t’es !" et "Tin l’ké ti mîn-me, gros fââât !" Ces sons, s’ils peuvent de prime abord effrayer l’étranger ayant atterri dans la région par malchance hasard, ne sont en fait que l’expression de la vie quotidienne du peuple résidant et ne représentent, en réalité, aucun danger.

 

DSC03707DSC03713

Tout cela vous semble étonnant ? Et pourtant, ce Grand Sud Belge vit aussi en partie en Poule, ce qui explique sans doute pourquoi les éructations évoquées plus haut ne la terrifient pas (car non, nous ne pratiquons pas le dialecte local à la maison).

 

Poule a su trouver, tout comme sa maman, une certaine poésie à ce paysage rugueux et elle s’est mise à le chérir tendrement. Lors d’une visite, elle ne rate jamais la promenade dans un des nombreux Ravels qui sillonnent la région. Elle pose un regard affectueux sur ce qui l’entoure, faune, flore et bâtiments, et en absorbe les moindres détails. Peut-être sera-t-elle plus tard, à l’image de sa grand-mère adorée, férue d'histoire locale.

 

DSC03696.JPGDSC03701.JPG

Au cours de son séjour, Poule n’oublie bien sûr jamais de contacter son Flaminou de papa resté à la Capitale pour lui donner des nouvelles et le rassurer… Met deze Walen weet je immers nooit, he !? Papa est d’ailleurs toujours très content lorsqu’au terme du séjour il retrouve femme et enfant dans le même état qu’il les a laissées : entières et en bonne santé.

 

                       Allô papa 01 Allô papa 02

Poule eats Crab 01Poule eats CrabLe bain est nécessaire pour désincruster les particules de charbon collées à la peau.
 

Petite Poule a déjà prévu un nouveau séjour au printemps, lorsque les arbres qui bordent les Ravels reverdissent et que les lapereaux vous saluent sur le bord du chemin…


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

MAM 29/02/2012 18:46


de retour, de retour ???????????


Si la vieille boraine veut bien !!! yêk

Ljubi 29/02/2012 21:32



Sinon on demandera à une bonne âme de nous héberger...ou nous logerons dans une étable... ça a déjà été fait...



MAM 29/02/2012 18:43


c'est Irma sul' place de Quar'gnon...


Qui fait l'marché avec son camion...


Tralala la lalla youplala !!!!!!!!!

Ljubi 29/02/2012 21:25



Comme tu chantes bien, maman chérie...



Carole 29/02/2012 14:47


ton grand sud me rappelle mon grand nord... La poule est vaillante et courageuse donc pas de soucis ! elle croque même les crabes en se marrant, c'est dire ! 


 

Ljubi 29/02/2012 21:23



Donc la chanson disait vrai quand-même, au nooord c'était les corooons!? ;-)


Elle croque le crabe en carapace avec seulement 8 dents!!!



Vincent 27/02/2012 13:04


Min ouais t'es venue dans le borinaaaache et tu nous as rien dit!!!!!!!!!! T'inwane là....

Ljubi 27/02/2012 16:00



Ouais m'biau, j'inwâne, ej sé bié!


Mais pas de panique, cher ami, nous serons de retour au printemps et vous inviterons avec grand plaisir à la promenade!



Flaminou 27/02/2012 11:54


Mais quelle jolie et intelligente poupoule qu'on as :) !!!...  Et le dialect des Flamouches n'est pas mal non plus.. 

Ljubi 27/02/2012 16:01



Quel dialecte, mon amour? Il y en a tellement par chez vous...



bedou-bedon.over-blog.fr 27/02/2012 11:24


Mais que fait une Poule toute douce dans ce monde de brute????


Regardez-moi ça, Poupoule elle fait la tronche quand ses frères lui font une cabane, quand maman lui retire sa totote, mais quand il s'agit de "contempler" un paysage trèèèès urbain, là elle a le
sourire...Cette Poule est vraiment à part ;-)


Jolies photos.


Euh, la grenouille est-elle toujours en vie? J'ai peur de la réponse...

Ljubi 27/02/2012 16:07



Poupoule, elle aime le dur, le brut, le pas beau. Les mines et le charbon, l'industrialisation et la misère, la boue et les détritus! Pourquoi? Ah ben ça, ma p'tite dame, j'en sais fichtre rien!
Une romantique sans doute...plus tard, elle lira Goethe, les Frères Grimm et écoutera Mahler en déambulant telle une âme en peine au coeur des ruines des charbonnages...(youpie!)


La grenouille??? Le crâââp, tu veux dire?



Marjo JoJo 26/02/2012 19:52


Euh, c'est vrai que c'est de l'art les tags.....mais le sourire de Miss Poule à côté c'est quand même 1000 fois mieux!!!

Ljubi 26/02/2012 19:59



Je valide ;-)



Marjo JoJo 26/02/2012 19:31


Moi j'adore les photos ...... de petite Poule!

Ljubi 26/02/2012 19:43



Et quoi, les photos des tags et des détritus sous le pont, alors???