Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Superficialité?

Hier, sur Instagram, j'ai publié la photo d'un paysage marin breton. Couleurs claires, tons fanés. Je lui ai adjoint un texte assez long faisait état, en toute fin, du deuil que nous traversons.

Le voici:

L'eau à perte de vue.

Des bateaux qui tanguent, des bateaux en cale sèche, des bateaux posés sur le fond.
Et la marée qui va, qui vient.
Sous nos pieds, la pierre moussue qui glisse, le sable boueux qui succombe et l'herbe parée de perles de rosée.
Lever le nez vers le soleil, yeux plissés, mains enfoncées dans les poches. Respirer.
Evoluer dans un brouillard dense. Errer, rêver.
Pêcher la palourde, les pieds dans l'eau glacée, les oreilles rougies par le vent.
Déambuler sur le port la nuit, sauter dans les flaques et courir se réchauffer au creux des bras que l'on aime.
 
Cette Terre que j'aimais avant de la fouler et qui, depuis que je L'ai rencontré, nous héberge deux fois l'an, est devenue refuge. Une escale entre parenthèse, un bain d'énergie, un vent nouveau sur nos anciennes et vilaines habitudes. Sur nos chagrins. 
Je l'aime. 
Sous le soleil, sous la pluie, quand la gelée la fait étinceler, quand la brume la voile.
Elle m'a armée pour le retour, pour affronter le deuil que nous savions imminent.
Peu importe les épreuves, je me tournerai toujours vers elle pour me consoler, me réparer, me réarmer pour affronter menton haut levé ce qui reste à venir.
 
Une maison sans connexion, des amis, la famille. 
Des moments ensemble, pas toujours faciles, mais qui aident à grandir, avancer.
La période des fêtes s'est déroulée comme je l'envisageais.
A une exception près sur laquelle je n'avais aucune prise.
 
Adieu Tonton.
Face à la mer, calme ou déchaînée, je regarderai toujours ce roc immuable qui pointe vers le ciel et je penserai à toi.
 
Superficialité?

Les réactions suscitées par ma publication m'ont laissée songeuse. De toute évidence, peu de personnes avaient pris le temps de lire mon texte. La majorité avait jeté un oeil à la photo puis avait cliqué le petit coeur rouge situé dessous, si précieux aux intagrammeurs.

Point de blessure d'ego de ma part, comprenons-nous bien. J'avais besoin d'exprimer un ressenti en cette période douloureuse et la plateforme m'a permis de m'en acquitter. 

Juste une réflexion: Instagram n'est-il donc qu'un outil destiné à caresser ses utilisateurs dans le sens du poil en nombres de "j'aime" et/ou de "followers" ou une autre dimension, moins superficielle, y est-elle présente?

J'ai la triste impression que le jeu ne consiste qu'à aimer un maximum de publications, y laisser un commentaire quel qu'il soit afin d'obtenir pareil en retour, sans sincèrement s'y intéresser. Qu'il convient de s'abonner à une masse de comptes même jugés inintéressants et dont on se désabonne une fois qu'ils se sont abonnés aux nôtres en retour. Ceci pour aller dans le sens du fameux algorithme, Monarque absolu d'Instagram, qui a droit de visibilité ou non sur tous les comptes en fonction de notre temps de présence et du nombre de nos interactions sur le réseau?

Je ne jette pas la pierre, il m'est arrivé de jouer. Peu et mal aux du nombre limité et stagnant de mes abonnés. Régulièrement, je me concentre sur les photos plutôt que les mots par manque de temps, fatigue, multitasking etc Il est vrai aussi qu'Instagram est avant tout un outil de partage de photos. Peut-être devrais-je donc garder mes écrits pour ce blog et, ainsi, le faire revivre un peu?

Bref, une fois de plus, je cogite, je pèse et soupèse et il est très probable que je n'arrive à aucune conclusion...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mia 07/01/2020 18:48

Je t'envoie mes condoléances pour votre perte.
Je n'ai pas d'avis tranché sur Instagram. J'ai par contre toujours plaisir à te lire, à regarder tes photos, ici et là. Peut-être pas toujours en même temps...

Alix 07/01/2020 21:14

Merci à toi pour ta présence.

Gwen 07/01/2020 11:20

Voilà pourquoi je viens prendre le temps de te lire ici. Sur Instagram, j'avoue, je lis peu. j'y apprécie surtout les belles photos qui me racontent des histoires. Et lorsque je veux prendre le temps de lire des récits, des articles, des histoires ou des hommages, je me rends sur des sites et blogs.
Ce n'est que mon avis qui colle avec mon usage d'Instagram et il doit y en avoir autant qu'il y a de personnes à l'utiliser ;-)
En tout cas, ton texte et ta jolie plume me touchent toujours beaucoup et je te fais des gros bisous <3

Alix 07/01/2020 21:16

Il est vrai qu'un blog est un support idéal pour l'écriture et que souvent je me concentre sur les belles images sur inta, moi aussi. En tout cas, merci pour tes mots.