Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si c'était à refaire...

Si seulement j'avais écouté ce que Machin m'avait dit...

Si j'avais fait confiance à mon intuition...

Si je pouvais revenir en arrière avec tout ce que je sais aujourd'hui...

Combien de fois? Que ce soit par mois, semaine ou jour, combien de fois ne se lynche-t-on pas à grands renforts de "si seulement" et autres préliminaires à la lamentation?

Ne nous voilons pas la face, nous avons tous des regrets. Et des remords. Mais si nous pouvions réellement revenir en arrière, croyez-vous que dans la même situation avec un état d'esprit similaire nous prendrions d'autres décisions? Beaucoup d'entre nous aiment le penser. A croire que l'être humain prend plaisir à s'autoflageller et, tel Don Quichotte, à se battre contre des moulins à vent. 

Croire que les choses iraient mieux si nous avions tourné à gauche au lieu de filer à droite sur la route des vacances le 13 juillet 1994 peut aussi justifier un statu quo tout compte fait confortable. Bouger pour changer les choses, même pour un mieux, peut s'avérer effrayant, en plus d'être harassant. Alors, nous choisissons, parfois inconsciemment, de nous enfermer dans l'idée que tout s'est joué dans le passé et qu'à moins d'un miraculeux retour vers ce moment X, nous ne possédons aucun moyen de modifier ce qui est.

Quant à cette précision qu'un bond dans le temps est désiré à condition de posséder le savoir actuel... elle ne fait qu'ajouter une douloureuse couche d'impossibilité à l'illusion. 

Notre existence se déroule-t-elle dans des conditions à ce point insoutenables que nous désirions y échapper? Dans ce cas, c'est ici et dès à présent que des recours vers un changement urgent doivent être mis en place. Le passé est irréversible, s'acharner à tenter de l'altérer n'est que perte de temps et d'énergie et nous tient surtout éloignés des problèmes véritables.

Le seul charme du passé, c'est qu'il est passé.

Oscar Wilde

Je ne pensais pas un jour me qualifier de donneuse de leçons. C'est pourtant cette image qui émane des paragraphes précédents. Et cela ne me plaît pas vraiment.

Alors, je creuse... la dernière chose que l'on puisse faire est comparer ma vie à un long fleuve tranquille. Les écueils, les tempêtes, les naufrages, j'en ai eu ma dose, ma rivière fut plus que sauvage. Je me suis échouée, plus d'une fois. J'ai pris la tasse à de nombreuses reprises. Parfois, je me suis laissé couler, lestée du poids d'une existence vide de sens. J'ai été repêchée, réanimée, puis relâchée... j'ai suivi le courant, je l'ai aussi pris à contre-sens, c'était plus intéressant. J'ai mené ma barque où bon me semblait. Certaines escales m'ont enchantée, certains ports m'ont abîmée. Tout au long de cette vie, j'ai grandi, j'ai appris... j'ai guéri.

Chaque trace sur ma peau, cicatrice, tatouage, ride, est le témoignage d'une étape, bonne ou mauvaise, dont je suis sortie changée pour arriver à celle que je suis aujourd'hui: cette personne imparfaite, certes, mais enfin arrimée à une vie qui lui convient mieux que toutes celles qu'elle a connues avant.

Et c'est peut-être de là que je tire cette liberté d'affirmer qu'il faut laisser dormir le passé... imaginez, si j'avais ouvert les yeux ne fut-ce que cinq minutes plus tard, un matin d'avril ou de septembre, la journée qui suivait se serait déroulée différemment. J'aurais pu ne pas rencontrer ceux et celles qui m'ont menée jusqu'à moi à ce moment précis où je vous écris: moi, Alix, la quarantaine confortablement installée, maman de deux merveilleuses enfants que j'aime au-delà du raisonnable, amoureuse comblée car ayant appris l'indulgence et la résilience face à la nature imparfaite de l'humain, femme en perpétuel apprentissage pour toujours tendre vers un mieux.

Alors, si c'était à refaire, je serais prête à signer à nouveau le contrat de ce drôle de scénario que fut ma vie jusque là à condition qu'on me promette qu'en ce mois de janvier 2019, j'en arrive exactement où je me trouve maintenant. 

Si c'était à refaire...

Ce billet a été rédigé sur le thème du mois de janvier des Belgo Mums: Si c'était à refaire...

Retrouvez notre communauté sur Facebook et Instagram!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

Klet Mariette et sa tribu 06/02/2019 21:07

" A condition qu'on me promette que j'en arrive exactement où je me trouve maintenant' ... Oui, c'est exactement ça... ????

Alix 07/02/2019 10:38

Impossible d'imaginer nos vies sans nos poulettes :-)