Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai deux z'amouuurs...

Combien de fois ai-je...

 

...revendiqué mon statut de bobonne à chatounets?

...assuré que jamais un toutou ne franchirait le seuil de ma demeure?

...pensé ou exprimé à voix haute mon aversion pour les affreux chienchiens à leur mémère?

​...moqué les grandes oreilles et les yeux globuleux des chihuahuas?

...osé insinuer qu'ils devaient être le résultat d'une manipulation humaine qui aurait foiré en cours de route?

 

Heureusement, dans notre cher pays, le retournement de veste n'est pas puni de flagellation jusqu'à ce que mort s'ensuive... la preuve: notre classe politique n'est pas en voie d'extinction.

 

Alors, que s'est-il passé?

Je vous ai déjà conté l'épisode du "à ce stade, Alix, c'est l'homme ou le chat" asséné par mon médecin traitant... Suite à cela, j'ai vécu "catless" pendant deux ans avec cette impression constante que quelque chose me manquait. Les allergies de l'homme s'étendant aux rongeurs et l'appartement n'étant pas vraiment un environnement propice aux toutous, j'ai péniblement mordu sur ma chique, ma langue et ma joue, comptant sur le fait qu'un jour pas trop lointain nous abandonnerions cet espace restreint pour une vie au grand air qui permettrait la réintroduction de félins dans notre habitat naturel.

Et puis, un jour, j'ai rencontré Pepito... Et mon corazon a fait bon-bon (prononcez le "n", faut que ça rime).

Amoureuse, j'étais amoureuse, moi, la pourfendeuse de ces "faux chiens qui ne servent à rien"! Je me suis renseignée, en long, en large et en travers sur cette race à part et de découverte - il s'agit d'une des races de chiens les plus anciennes, les Aztèques s'en servaient comme bouillotes - en découverte - peu d'allergies aux chihuahuas recensées - j'ai fini par être convaincue que cette petite bestiole était faite pour moi.

Vie en appartement - ok

Cohabitation avec des enfants - ok

Facilité d'entretien - ok

Facilité de déplacement - ok

Etc

(Toute la liste et d'autres détails à lire ici.) 

 

Restait à trouver LE specimen qui me conviendrait car toute conquise que j'étais je n'en étais cependant pas devenue moins lucide: certains chihuahuas sont très laids...

 

J'avoue avoir déterré des cas extrêmes...

J'avoue avoir déterré des cas extrêmes...

Et par un bel après-midi de novembre, je l'ai trouvée...

Un coup d'oeil et j'ai su que c'était elle. Un pelage original, bigarré bleu, beige, blanc et rose, des yeux d'arsouille, des oreilles démesurées, elle semblait un peu à côté de la plaque, différente. Comme moi.

(Allez-y, marrez-vous, n'empêche...)

Un échange de mails, une conversation téléphonique de près d'une heure avec l'éleveur et rendez-vous est pris pour l'adoption. J'émets quand-même une réserve: si je sens qu'elle n'est pas bien dans mes bras, je repartirai sans elle. Re-marrez-vous, mais je craignais réellement qu'elle ne m'aime pas. L'adoption, ça fonctionne dans les deux sens.

Coups de téléphone aux tantines qui acceptent de me lâcher mes "dringuelles" du Nouvel-An à l'avance. Coup de fil à ma môman qui accepte de m'accompagner le jour J - l'élevage se trouve près de chez elle. Et... pas un mot à l'homme et la Poule qui sont de toute façon absents ce week-end-là. Version officielle: je profite de leur escapade pour passer du temps auprès de ma famille.

Suite à ma conversation avec l'éleveur, je reçois des clichés de celle qui s'appelle encore Crystal bébé. Je fonds encore un peu plus... et je remercie secrètement la dame qui devait l'adopter de s'être désistée. Je me promets également de la rebaptiser. J'ai déjà ma petite idée, reste à voir si le prénom choisi lui collera aussi bien à la peau que je le pense.

A 5 jours, ses oreilles sont minuscules...

A 5 jours, ses oreilles sont minuscules...

Le jour du rendez-vous venu, je ne tiens plus en place. Je suis excitée comme une puce - ça tombe bien.

La maison est remplie de chihuahuas de toutes tailles et tous coloris, enfin, toutes robes, et ça aboie à vous en écorcher les tympans. Oui, le chihuahua est ce qu'on appelle un chien d'alarme... Seule une petite boule de poils chamarrés reste assise dans le panier observant calmement les chahuteurs. C'est elle. Alors, usurpé l'intitulé de chien d'alarme? Non, vraiment, non. Depuis, elle a prouvé plus souvent qu'à son tour qu'elle méritait ce qualificatif.

Elle atterrit toute tremblotante contre mon coeur qui s'emballe et ma crainte rejaillit: et si elle ne m'aime pas? Je la caresse, lui bisoute le front tout doux et l'appelle doucement "Capsule..." Dix minutes plus tard, elle a les yeux fermés et les babines posées sur mon épaule. C'est gagné, elle est à moi... et moi à elle!

Après une soirée et une nuit passées à faire connaissance, on repart ensemble vers Bruxelles où on attend sagement dans le sofa que les autres membres de la famille réintègrent leurs pénates.

La surprise est totale. Poule regarde Capsule et me demande: c'est toi qui as mis un chien dans le divan, maman? Il lui faudra encore plusieurs minutes pour réaliser que le chien en question est NOTRE chien. Quant à l'homme, il sourit, puis semble réaliser ce que signifie la présence de ce petit être d'un kilo sur le coussin et me lâche: "c'est pas vrai!? mais c'est TON chien, hein!" Oui, oui, rétorque-je à celui qui, depuis, la câline en lui lâchant des "oooh ja, mooi hondje, jaaa!" dès que l'occasion se présente.

Bref, Capsule fait partie de nos vies depuis presque 10 mois et même les pipis-cacas sur le plancher, les jouets et autres petits objets machouillés et les aboiements nocturnes ne m'ont pas fait regretter ma décision. J'ai besoin d'un animal auprès de moi, besoin de fourrer mes doigts sous les papattes et le petit ventre rose, de gratouiller l'arrière tout pelucheux des oreilles. Besoin de cette présence rassurante, de cette chaleur.

Mon enfance a été peuplée d'animaux, chats, chiens, poules, oies... et j'en garde un souvenir tendre. J'avais envie que ma Poule à moi connaisse la même joie d'être fêtée à son retour à la maison, qu'elle apprenne à s'occuper d'autre chose que de sa petite personne. C'est une façon de faire entrer les notions de responsabilité, de respect et de partage dans la vie d'un jeune enfant. Depuis Capsule, l'attitude de Thaïs envers les animaux - et même envers les bébés! - s'est modifiée. Elle est attentionnée, elle essaie de comprendre, elle reste prudente car elle a compris qu'un animal reste imprévisible, mais elle n'a plus peur. Entre Capsule et la Poule, c'est parfois l'amour vache - niveau caractère (de chien) l'une vaut l'autre - mais c'est l'amour avant tout!

Et moi, je suis toute chamallow quand je les surprends jouant sagement ou se reposant à deux...

Capsule le soir de son arrivée et LA rencontre.
Capsule le soir de son arrivée et LA rencontre.

Capsule le soir de son arrivée et LA rencontre.

J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...
J'ai deux z'amouuurs...

Vous pouvez retrouver des infos sur Le Domaine des Petites Truffes, l'élevage où Capsule est née, en cliquant sur le lien ci-dessous ou en suivant leur page Facebook. Pour toute question, n'hésitez pas à les appeler, Serge se fera un véritable plaisir de vous entretenir en détail sur ses petites bêtes! 

Je me permets de rappeler, car cela me tient à coeur, qu'un chihuahua n'est ni un jouet ni un trophée qu'on exhibe pour épater la galerie! C'est un petit être (très) vivant qui demande de l'attention, des soins et du respect. Donnez-lui toute votre affection et il vous le rendra au centuple. Notez également que c'est un petit qui a un caractère de grand et ceux qui penseraient ajouter une peluche à leur collection risqueraient d'être particulièrement surpris!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

G 06/10/2015 22:36

Beau récit !

Miss de Soune 18/09/2015 14:56

Eh ben t'es forte hein... Moi je n'aime pas les petits chiens (enfin c'est ce que je croyais jusqu'à il y a 10 minutes). Pour moi un chien, c'est grand. C'est comme ça. Nous avons eu un rottweiler qui nous a quittés il y a quelques mois et nous venons d'acquérir un bouvier suisse (encore plus grand!). Des chiens gentils, de famille (si si même le rott') et qui sont en prime de bons gardiens. Mais quand je vois tes photos et ton texte, ben moi aussi j'ai envie de retourner ma veste! Je craque complètement et je me dis qu'un bouvier suisse et un chihuahua ça doit bien s'entendre! Resterait à convaincre Monsieur...

Ljubi 18/09/2015 18:24

Je suis sûre que le bouvier craquerait aussi devant un ti chichi tout mignon :-D
Pour le moment, je garde deux gros chiens que j'adore: un bouvier bernois et un mélange border collie/labrador. Je les adore, on passe de chouettes moments, mais je t'avoue que mes moments tendresse avec Capsule roulée contre le ventre ou dans le cou me manquent TERRIBLEMENT!!