Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noupi, Marcel, Emile et mon humeur

Cet été, le jersey a envahi mon espace de travail. Du jersey aux impressions diverses auquel j'ai donné des formes variées. Marcel, Cristina, Emile, Clara et, plus récemment, Noupi ont vu le jour sous l'aiguille de ma Berninadorée.

J'aurais cependant voulu coudre plus, concrétiser les mille et unes idées qui me traversaient l'esprit... hélas, je suis non seulement humaine et n'ai donc que deux mains, mais cet été que j'envisageais productif et annonciateur d'un changement s'est révélé avant tout bouleversant, voire dévastateur.

J'ai perdu mes repères à plusieurs niveaux. Des bases que je pensais solides, presque immuables, se sont effondrées en l'espace de quelques jours. Les temples dans lesquels je me réfugiais pour y puiser réconfort et vitalité ont été dynamités. Je sors de ces deux mois exsangue. Le sommeil me fuit la nuit ou ne m'offre que cauchemars aux images et à l'intrigue si réelles que le réveil m'apporte plus d'inquiétudes que d'apaisement. Les journées, quant à elles, sont émaillées de crises d'angoisse, de malaises et d'accès de sommeil incontrôlables. Alors, je ne lutte pas, je ferme les yeux et j'accueille ce qui se présente, angoisse, malaise ou sommeil. Je ne combats plus, je ne gaspille plus mon peu d'énergie dans ces luttes perdues d'avance. Je m'abandonne et quand mes paupières s'entrouvrent à nouveau, après quelques minutes d'adaptation, quand je reconnais le décor qui m'entoure, que mon corps répond enfin aux sommations de mon cerveau et se met en mouvement, je l'utilise, cette énergie chèrement épargnée, à la confection de nouveaux modèles, à la concrétisation de mes envies.

Il paraît qu'il faut avoir touché le fond pour remonter vers la lumière. Mon séant bleui et douloureux me laisse supposer que j'ai dû m'y fracasser le sacrum... le salut ne saurait donc tarder, n'est-ce pas? Ma créativité brandie en étendard - quand mes forces me le permettent - j'avance. De halte en pause, le chemin risque d'être long et parsemé de périodes de découragement, mais je possède la meilleure des motivations: une Poule au chemin de vie encore vierge qui n'attend que d'être décoré de mille couleurs.

Marcel et le dernier arrivé: le Noupi - du surnom de mon neveu d'amour pour qui il a été créé. Il s'agit de deux pantalons amples présentant de larges bord-côtes confortables à la taille et au bas des jambes. Le Noupi est simplement froncé sous la taille, tandis que Marcel est agrémenté de 4 élégants plis plats à l'avant!
Marcel et le dernier arrivé: le Noupi - du surnom de mon neveu d'amour pour qui il a été créé. Il s'agit de deux pantalons amples présentant de larges bord-côtes confortables à la taille et au bas des jambes. Le Noupi est simplement froncé sous la taille, tandis que Marcel est agrémenté de 4 élégants plis plats à l'avant!
Marcel et le dernier arrivé: le Noupi - du surnom de mon neveu d'amour pour qui il a été créé. Il s'agit de deux pantalons amples présentant de larges bord-côtes confortables à la taille et au bas des jambes. Le Noupi est simplement froncé sous la taille, tandis que Marcel est agrémenté de 4 élégants plis plats à l'avant!
Marcel et le dernier arrivé: le Noupi - du surnom de mon neveu d'amour pour qui il a été créé. Il s'agit de deux pantalons amples présentant de larges bord-côtes confortables à la taille et au bas des jambes. Le Noupi est simplement froncé sous la taille, tandis que Marcel est agrémenté de 4 élégants plis plats à l'avant!

Marcel et le dernier arrivé: le Noupi - du surnom de mon neveu d'amour pour qui il a été créé. Il s'agit de deux pantalons amples présentant de larges bord-côtes confortables à la taille et au bas des jambes. Le Noupi est simplement froncé sous la taille, tandis que Marcel est agrémenté de 4 élégants plis plats à l'avant!

Legging Cristina, clin d'oeil à la célèbre styliste brésilienne qui déteeeeeste les leggings!

Legging Cristina, clin d'oeil à la célèbre styliste brésilienne qui déteeeeeste les leggings!

Emile le sarouel, une coupe classique indémodable qui au cours des ans passe de panta-long à bermuda puis à short. Un investissement à long terme donc.

Emile le sarouel, une coupe classique indémodable qui au cours des ans passe de panta-long à bermuda puis à short. Un investissement à long terme donc.

Robe t-shirt Clara, un autre indémodable aussi pratique pour gambader au parc que pour réchauffer un maillot de bain à Blankenberge!

Robe t-shirt Clara, un autre indémodable aussi pratique pour gambader au parc que pour réchauffer un maillot de bain à Blankenberge!

Deux autres Marcel...
Deux autres Marcel...

Deux autres Marcel...

Des Emile à gogo!
Des Emile à gogo!
Des Emile à gogo!
Des Emile à gogo!
Des Emile à gogo!
Des Emile à gogo!

Des Emile à gogo!

Pour la saison froide, j'ai repéré quelques jerseys molletonnés qui perpétueront gracieusement la lignée des pantalons pratiques, mais aussi des tissus à croquer qui feront d'adorables pantadoudous! Stay tuned! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marilyn 28/08/2015 16:32

J'espère que la fin de l'été marquera aussi la fin de tes tourments.
Je t'envoie plein de courage ma Rita. Bizz

mespetitso 25/08/2015 11:38

"Always remember that the future comes one day at a time" D. Acheson. Tout plein de courage à toi ! Bises

Ljubi 25/08/2015 11:58

That's one to keep in mind... thx!