Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-- 2015 -- Game Over --

Et c'est tant mieux.

Mais quelle année de m... m... m... étron, bouse, mouscaille, mélasse, fèces!!

(Note à moi-même/méthode Couet: félicitations pour l'effort de langage!)

En parlant de bouse, j'ai la sensation de m'en être pris des kilos dans la face, malgré mes nombreuses tentatives d'esquives, et ce depuis les premiers jours de janvier.

Des mois à batailler.

Contre mon corps, victime des caprices des méandres de cette masse spongieuse et torturée qui habite mon crâne.

Contre cette masse égocentrique qui semble mener une vie indépendante de tout ce qui l'entoure, même la nuit.

Contre l'ironie du sort, contre la perspective d'une vie qui me terrifie et que je tente encore parfois d'ignorer, contre l'évidence.

Contre celui qui n'a eu de cesse de me blesser, encore et encore, même en dépit de lui-même.

L'été a vu la tendance amorcée des mois auparavant se confirmer.

L'espoir d'une réconciliation fut le seul cadeau reçu pour un anniversaire qui remporte la palme du plus sinistre depuis la séparation de mes parents.

Quant aux fêtes, j'en ai été une spectatrice distante et distraite.

2015 s'est clôturée sur nos derniers instants en famille.

2015 m'a vue arriver à son terme ensevelie sous les litres de mélasse que je n'avais pu éviter. Essoufflée, exténuée, dépouillée de toute estime de moi, de la moindre once de dignité, réfractaire aux allusions de bonheur futur et à portée d'une main en quête de confiance dont les doigts ne se referment que sur le vide.

Il en a décidé ainsi. Ainsi soit-il. Sa vie à lui continue désormais sans moi.

La mienne... j'imagine qu'elle le doit aussi.

 

Et pourtant ces congés ont aussi vu émerger deci-delà de bons moments. Cela m'étonne toujours comme, même lorsque ce que l'on nomme désuètement la mauvaise fortune devient la base du quotidien, la joie s'obstine et perce comme les bourgeons têtus des fleurs de la fin de l'hiver dont la glace la plus dure n'a jamais pu entraver la progression...

 

Une seule résolution pour 2016: puisque, dans le cas présent, se battre n'aboutit à rien, sinon à une annihilation de soi, je veux lâcher prise.

Laisser aller.

Desserrer les poings.

Relâcher la mâchoire.

Ouvrir les bras.

Et me laisser surprendre au moment le plus inattendu...

Des cadeaux, ici, là-bas... et des poneys! Elle n'en possédait justement qu'une petite dizaine, la pauvre!
Des cadeaux, ici, là-bas... et des poneys! Elle n'en possédait justement qu'une petite dizaine, la pauvre!
Des cadeaux, ici, là-bas... et des poneys! Elle n'en possédait justement qu'une petite dizaine, la pauvre!

Des cadeaux, ici, là-bas... et des poneys! Elle n'en possédait justement qu'une petite dizaine, la pauvre!

Détail d'une pièce appartenant à un héritage que j'espère prochain... ou plutôt un don, c'est plus sain comme souhait.
Détail d'une pièce appartenant à un héritage que j'espère prochain... ou plutôt un don, c'est plus sain comme souhait.
Détail d'une pièce appartenant à un héritage que j'espère prochain... ou plutôt un don, c'est plus sain comme souhait.

Détail d'une pièce appartenant à un héritage que j'espère prochain... ou plutôt un don, c'est plus sain comme souhait.

Chaussures de Dancing Queen pour oublier la morosité ambiante and light up the night!
Chaussures de Dancing Queen pour oublier la morosité ambiante and light up the night!

Chaussures de Dancing Queen pour oublier la morosité ambiante and light up the night!

Shaun the Sheep Fascination... plus addictif qu'une bête histoire de vampire puceau.

Shaun the Sheep Fascination... plus addictif qu'une bête histoire de vampire puceau.

Comme de coutume, au bout d'un moment la Poule se déplume et se retrouver (presque) à poils...
Comme de coutume, au bout d'un moment la Poule se déplume et se retrouver (presque) à poils...

Comme de coutume, au bout d'un moment la Poule se déplume et se retrouver (presque) à poils...

Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.
Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.

Quelques jours au calme en compagnie de Shep, un Prince Charmant poilu, mais castré. J'imagine qu'on ne peut pas tout avoir... soupir.

Se désincruster l'épiderme pour ne plus avoir la négativité qui colle à la peau.

Se désincruster l'épiderme pour ne plus avoir la négativité qui colle à la peau.

C'est MOI qui ouvre MON cadeau!!
C'est MOI qui ouvre MON cadeau!!

C'est MOI qui ouvre MON cadeau!!

Objectif 2016: s'aimer telle que l'on est!

Objectif 2016: s'aimer telle que l'on est!

 

*************************************************

 

Les photos 12 à 20 ont été prises à Ixelles, chez mon amie Aisling du blog Bazaar Collective. La bonne nouvelle étant, qu'en vue d'un déménagement très prochain, elle cherche un nouveau locataire. Pour plus d'infos, n'hésitez pas à la contacter via son blog.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Alix


Voir le profil de Alix sur le portail Overblog

Commenter cet article